Des spectateurs chaleureux et conquis qui ont apprécié l'originalité du spectacle et découvert des aspects peu "médiatisés" de la vie d'Edith Piaf.
Cette soirée, ce fut la rencontre improbable d'un choeur d'hommes (une cinquantaine de choristes), de 6 cornemuses et d'une soprano, dans un répertoire varié : chants chrétiens, folklore du Jura, musique et chants celtes. 200 à 300 étaient présentes à Ste Bernadette,, un auditoire chaleureux qui a apprécié l'interprétation et aussi les commentaires pleins d'humour qui ponctuaient le programme.
Une bonne soixantaine de personnes réunies en l'église de Saint Apollinaire.captivée par des sons venus d'ailleurs : bols chantants, gongs. Le talent du groupe "Sons en partage" et la remarquable acoustique de l'église ont permis de passe un moment hors du temps.
Une fête paroissiale de 10h à 18h était organisée à l'initiative de paroissiens et au bénéfice de l'église et de la cité Sainte Bernadette : Buvette, jeux pour les enfants, grand déballage du curé, foire aux plantes, et, dans l'espace des « Amis de Sainte Bernadette » : projection d'anciens films, vente de cartes postales anciennes…

A 18h, procession mariale.
Une étape supplémentaire franchie par Joseph qui se destine à la prêtrise. Une célébration présidée par Mgr MINNERATH en présence de nombreux prêtres.
- Réactivation des "Amis de Sainte Bernadette"
A la suite de dégâts des eaux en décembre, il a été nécessaire de changer des canalisations à la Cité Sainte Bernadette, pour un montant de 5000 euros. D'autre part, les travaux de mise en conformité de l'église Sainte Bernadette vont commencer : l'achat d'un tableau électrique est prévu, pour un montant de 3000 euros.
Chacun peut devenir « Ami de Sainte Bernadette » et les dons sont déductibles de votre revenu imposable.
-L'Eglise apporte une nouvelle version de la prière du Notre-Père.
Le nouveau texte à consulter ici
-Le service de repas pour les demandeurs d'asile et les personnes en grande difficulté a repris le mardi 17 octobre 2017
Toutes les personnes souhaitant rejoindre l'équipe de bénévoles sont les bienvenues. Nous sollicitons des dons en espèces ou par chèque (à l'ordre de la paroisse St Jean XXIII),
8 avril 2018 : Acolytat de Jospeh MANGALY à Ste Bernadette
vendredi 25 mai : concert du "Choeur des Roches"
samedi 30 juin : concert -spectacle "Edith Misericorde"
vendredi 18 mai : concert "méditation musicale" (bols, gongs, ...) avec des poèmes de Marie-Noël
6 mai 2018 : Fête paroissiale à la CIté Ste Bernadette
-C'est aujourd'hui la fête inscrite ci-dessous. Cliquer pour en savoir plus.
CA S'EST PASSE SUR LA PAROISSE
L'EVANGILE DU JOUR
L'EDITO DU MOIS
« Une seule chose compte : oubliant ce qui est en arrière, 
et lancé vers l'avant,14 je cours vers le but en vue du prix 
auquel Dieu nous appelle là-haut dans le Christ Jésus. » 
Voila ce que nous dit Saint Paul dans sa lettre aux 
Philippiens au chapitre 3 verset 14
.
Ce début d'été démarre par la coupe du monde de 
football… chacun espère voir se réaliser ce rêve… courir 
au but ! Voir des nations en compétitions sportives est 
toujours mieux que de les voir en compétitions d'intérêt et 
en conflit. Le sport est une bonne chose, la fête des stades 
également et l'on regarde avec passion les matchs tendus 
vers la finale le 15 juillet prochain. Le football est une belle 
émulation pour nombre de personnes. En gardant un esprit 
de fête, on peut cependant regretter les sommes d'argent 
dépassant l'entendement vouées au prix d'un joueur quand
bien des personnes dans le monde n'ont aucun prix, ou 
peu, aux yeux des grands et riches de ce monde. L'argent 
est nécessaire à la vie économique. Mais il faut cependant 
dénoncer l'écart trop grand qui se creuse entre trop riches 
et trop pauvres. Il est possible aussi de faire la fête à 
moindre coût !

Certes ce clin d'œil biblique sur l'actualité sportive de cet 
été 2018, ne peut nous faire oublier que Saint Paul nous 
invite à courir droit au but pour gagner un prix spirituel. 
L'été peut être aussi cette occasion privilégiée de se 
donner du temps pour visiter de grands lieux spirituels sur 
nos routes de vacances, du temps pour se reposer, pour 
prier, pour regarder un peu vers le ciel, lorsque toute 
l'année nous avons la « tête dans le guidon » !

Courir,courir… Saint Paul nous invite à transformer notre 
course. On remarque avec tristesse que notre culture 
contemporaine nous entraine dans une course presque 
folle et de moins en moins humaine… Course à la 
compétition, au profit, à l'intérêt… Courir mais sans trop 
réfléchir. Cela n'est pas toujours heureux, tant nous voyons
de personnes qui, ne pouvant plus sans cesse courir, 
décrochent et restent sur le côté du terrain. Combien de « 
burn out » sont à regretter dans les milieux professionnels.
Et pendant que tant de gens courent, combien de personne 
s'ennuient à cause du chômage et de l'isolement.
Quand allons-nous enfin regarder à nouveau vers le ciel ? 
c'est-à-dire remettre de la vie spirituelle dans notre monde,
dans notre vie humaine et sociale, personnelle et 
communautaire. La foi catholique n'est pas à la « mode », 
le football est à la « mode ». Certes, mais la vie spirituelle, 
le sacré dans la vie humaine n'est pas une question de 
mode, mais de besoin et de vitalité. Oui, catholiques nous le
croyons, passer du temps avec Dieu et envisager avec lui 
notre « comment vivre » est une nécessité de la vie, et en 
plus cela est heureux et non pas contraignant comme on 
pourrait à priori le croire.

Saint Paul nous dit « Dieu nous appelle là-haut dans le 
Christ Jésus ». Oui Dieu nous appelle à prendre de la 
hauteur : non pas la hauteur de la fierté ! Il ne s'agit pas de 
prendre de haut les réalités du monde, mais de tendre vers
la hauteur de Dieu dans l'humilité du Christ Jésus.
A une époque où bien des valeurs sont modifiées, je nous 
invite à retrouver cet empressement de courir vers des 
biens spirituels. Quels sont les biens spirituels de 
l'Evangile que nous aurions besoin de retrouver dans notre 
culture ? J'en nomme quelques-uns. La paix intérieure et 
extérieure, vivre ensemble avec le respect profond 
d'autrui, la charité, la vérité, le don, le respect de la vie, de 
la nature, la contemplation gratuite et émerveillée, le 
silence, la simplicité… Comme le dit Sainte Mère Térésa de
Calcutta à propos du sourire « cela ne coûte rien et produit 
beaucoup », courons donc vers les choses qui ne coûtent 
rien et qui produisent beaucoup de fruits spirituels pour 
nous et pour les autres. Prenons le temps au cours de 
l'été, que nous soyons en vacances ou au travail, de nous 
redemander : de quoi avons-nous le plus besoin ? Une 
chose est sûre : Dieu a besoin de nous. Il s'est déjà posé la 
question de ce qui est essentiel. Il propose une réponse : 
croire en Lui et suivre Jésus Christ pour vivre, voila quelle 
est notre course, celle dont le prix à gagner est bien 
supérieur à tout autre prix. 

Bon été !

Père Jérôme RICHON

Vous pouvez demander ici à recevoir le bulletin paroissial par courriel L'agenda du mois, les rendez-vous et horaires de messe sont en page "agenda" du menu.
Cliquez ici pour voir les albums
Ci-dessous la reprise des tweets du Pape en direct
Visualisez les albums photo de la paroisse sur FlickR, site de partage de photos.
LES DOSSIERS
LE BULLETIN PAROISSIAL
C'EST EN CE MOMENT
ALBUMS PHOTOS
A L'ECOUTE DU PAPE FRANCOIS
AccueilLa paroisseActivités & ServicesMesses & officesAgendaLes clochersRencontrer un prêtreContact
Dijon-Sainte Bernadette
Orgeux
Varois-et-Chaignot
Saint Apollinaire
Eglise catholique en France - Diocèse de Dijon - Doyenné Dijon nord-est - Paroisse Jean XXIII
Le site internet des églises de Dijon-Sainte Bernadette, 
Saint Apollinaire, Varois-et-Chaignot, Orgeux